Psg City : Comment se présenter au téléphone à un client ?

Les demi-finales sont franco-allemandes, puisque le PSG est opposé au RB Leipzig (qui avait fini premier de la poule G – d’abord supposée faible – devant l’OL). C’est un débordement puis un centre du premier pour le deuxième qui permettent aux Lyonnais d’ouvrir la marque. Pour la seconde fois de leur histoire, les lyonnais s’inclinent aux portes de la finale de la Ligue des champions, à nouveau contre le Bayern Munich. En Ligue des Champions, il a remporté les neuf matchs disputés durant cette édition, battant notamment le FC Barcelone 8 à 2 en quart de finale (victoire record en match à élimination directe dans l’histoire de la Ligue des champions), après avoir battu 7-1 (score cumulé) Chelsea en huitième de finale. Statistiquement, la mission semble alors impossible pour l’OL, le seul motif d’espoir résidant dans le fait que le club bavarois a perdu ses quatre dernières demi-finales de Ligue des Champions, n’ayant plus atteint la finale depuis son cinquième et dernier sacre en 2013. Malgré ce statut de grand favori, le début de match est équilibré, le schéma tactique en 3-5-2 reconduit par Rudi Garcia laissant peu d’espaces à l’attaque munichoise et permettant aux Lyonnais d’agir en contre. Le coup est rude pour le mental des lyonnais, dont le schéma tactique consistait à attendre l’adversaire.

L’équipe a clairement retrouvé un supplément d’âme lors de la phase à élimination directe, un esprit de groupe, de l’envie et de la cohérence tactique : « l’immense mérite de Lyon aura été de s’adapter le mieux au format inédit de cette C1 remodelée. Plus globalement, l’OL, premier de son groupe, compte donc six points en deux matches, deux de plus que le Sparta Prague (vainqueur contre les Glasgow Rangers), son prochain adversaire. Après la perception de leur nouvel équipement et les nouvelles photos officielles, les joueurs et le staff s’envolent pour Doha et son complexe sportif pour un stage d’une semaine, une habitude depuis 2012. Comme l’an passé, le premier match amical se fait contre Chartres qui fait son entrée en première division, une occasion pour Zacharia N’Diaye de revoir ses anciens partenaires. Ce parcours est d’autant plus surprenant qu’il intervient au terme d’une saison compliquée en championnat. Thomas Tuchel. Il s’adapte également à l’arrivée d’un nouveau gardien (le cinquième depuis qu’il est à Paris), avec la signature de Keylor Navas. De plus, la ventilation des locaux est présentée comme étant naturelle et devrait utiliser les vents de la plaine du Var pour rafraîchir l’air par le biais d’un système de mur soufflant. Depuis 2016, les locaux du club sont installés au Nouste Camp. Surtout, cette fin de parcours a rétabli le lien entre le club est ses supporters, permis de trouver une osmose collective absente en début de saison, ces ingrédients devant servir de moteur pour la suite : « la relance de l’OL sera aussi validée par une reconquête nationale. Pour la première fois, l’OL, 19e au classement UEFA avec 76 points avant ce début de saison (en tenant encore en compte son parcours européen de 2016-2017), s’avance au tirage au sort (prévu le 27 août) avec le meilleur coefficient UEFA des clubs engagés, devant par exemple Naples, le Bayer Leverkusen, le Dinamo Zagreb, la Lazio, Olympiakos, l’AS Monaco, Leicester City, etc.

Concernant le club tchèque, le plus titré sur le plan domestique et deuxième du dernier championnat national (et actuel 92e au classement UEFA), ce sera la troisième double confrontation entre les deux clubs après s’être fait face en poules de Ligue des champions 2004-2005 (deux victoires lyonnaises) et en poules de Ligue Europa 2012-2013 (une victoire lyonnaise et un nul), pour un bilan par conséquent largement en faveur de l’OL jusqu’à présent. 23 décembre : L’AC Milan s’impose aux tirs au but face à la Juventus FC à l’occasion de l’édition 2016 de la Supercoupe d’Italie, jouée à Doha, capitale du Qatar (1-1 a.p. L’OL maintient son 3-5-2 avec notamment la titularisation du jeune milieu formé au club Maxence Caqueret (à la place de Tousart, buteur à l’aller, entre-temps vendu au Hertha Berlin pour 25 millions d’€) et surtout de son capitaine Memphis, de retour de sa longue blessure contractée en décembre aux ligaments croisés. Profitant de la blessure de Roberto Ayala avant la compétition, il est titulaire en défense avec Walter Samuel, Diego Placente et Javier Zanetti. Les Parisiens vont buter de nombreuses fois sur Vincent Enyeama durant la première période, mais Javier Pastore les délivre à la quarantième minute en marquant de volée sur un corner mal dégagé.

17 min. : Forcément, ce réalisme des Parisiens douche le stade Jan-Breydel. Ce manque de réalisme coûte cher contre une équipe aussi efficace et, à peine une minute plus tard, le Bayern ouvre la marque sur un exploit individuel de Serge Gnabry. Alors que City manque une énorme occasion à cinq minutes de la fin, l’attaquant français récidive sur un contre emmené par Aouar, scellant le destin du match. Steven Gerrard, l’attaquant camerounais Toko-Ekambi trouve la faille d’une frappe enroulée des vingt mètres après être rentré vers l’intérieur du terrain depuis son aile et un double passement de jambes. La pépite est cédée en échange d’une indemnité de 40 millions d’euros, transaction la plus élevée de l’histoire du club. Il s’agit de la onzième qualification en huitièmes de finale de la compétition dans l’histoire du club rhodanien. Match de coupe qui se déroule par un jour froid de février, dans une période assez difficile pour le club parisien : celui-ci se remet tout juste du fulgurant règne de Charles Biétry. Le 2 février, Demba Ba est titulaire face à Newcastle United, maillots du psg son ancien club. Par ailleurs, l’OL est mené quatre victoires à deux (pour deux nuls) dans ses face à face avec le club allemand, dont deux défaites en demi-finale en 2010. En termes de dynamique, le Bayern semble aussi invincible, l’équipe d’Hansi Flick ayant gagné 27 matches sur 28 depuis sa dernière défaite en décembre 2019 (le seul match nul de cette période ayant été concédé contre le RB Leipzig en février), restant sur 19 victoires consécutives en match officiel (nouveau record pour le club allemand), dont 13 victoires d’affilée toutes compétitions confondues depuis la reprise mi-mai. Alors que les Gones souffrent, c’est par surprise que Moussa Dembélé, remplaçant au coup d’envoi, marque à la suite d’une récupération de Maxence Caqueret et une passe d’Houssem Aouar (cinquième passe décisive du meneur dans cette édition).

Consultez notre page Web pour en savoir plus sur maillot mbappe psg.