portugal, sintra, panoramic, view, tourism, historic buildings, history To be able to show you as much of this giant borough as possible, we are using the subway three times on the tour, but this will give you time to sit down and take a break in between exploring the various neighborhoods on foot. Juridiquement, c’est mieux que l’ordonnance de ce même tribunal délivrée avant le passage début juillet devant la commission d’appel de la DNCG, gendarme financier du foot français: l’instance n’en avait pas tenu compte dans sa décision de maintenir la rétrogradation du club, au grand désarroi des dirigeants bordelais, qui ont allégué nombre « d’erreurs manifestes » dans les motivations de l’organe fédéral. Rétrogradé mi-juin à titre conservatoire de la Ligue 2 au National 1 par la DNCG (Direction nationale du contrôle de gestion) en raison d’une situation financière extrêmement périlleuse, Bordeaux a vu la décision du gendarme financier du football français être confirmée ce mardi en appel. Pour cette rencontre du 21 juillet, le club de football bordelais a décidé de frapper aussi fort qu’il le pouvait, et décidé de présenter au Comité national olympique et sportif français (CNOSF) l’homologation faite par le tribunal de commerce de Bordeaux, ce mardi 19 juillet, du dernier accord financier négocié par le club avec ses créanciers (King Street, Fortress Investment Group).

U.N. Day art bird of peace character diplomat dove flat illustration design illustration olive branch pigeon symbols un day united nations vector C’est ce jeudi 21 juillet que le Football Club des Girondins de Bordeaux (FCGB), présidé par Gérard Lopez, va jouer sa dernière carte pour faire annuler sa relégation administrative en National 1 lors de l’audience de conciliation programmée avec le Comité national olympique et sportif français (CNOSF). Cette homologation doit permettre de lever « les dernières incompréhensions exprimées jusqu’ici par les instances du football. Nous sommes confiants pour la suite », précisait mardi soir le directeur général délégué Thomas Jacquemier. Dans un communiqué, le président de Bordeaux Métropole, Alain Anziani, et le maire de Bordeaux, Pierre Hurmic, ont demandé à la ministre des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques, Amélie Oudéa-Castéra, que « le CNOSF puisse se prononcer dans un délai compatible avec la reprise de la saison de la Ligue 2 sur la portée des garanties apportées par les Girondins de Bordeaux auprès de la DNCG ». Pour autant, Gérard Lopez n’a pas précisé auprès de quelle juridiction le recours allait être déposé, alors que la reprise de la saison en Ligue 2 est programmée le week-end des 30 et 31 juillet. Reste à savoir comment les conciliateurs du CNOSF, qui doivent donner leur avis consultatif vendredi soir ou en début de semaine prochaine, puis le « Comex » de la FFF si cet avis est favorable, vont percevoir cette pièce ajoutée au dossier.

Si le Racing a abandonné son dossier et a trouvé une autre solution, Guilbert marque son retour en Angleterre et a déclaré regretter de ne pas avoir pu être conservé et de poursuivre son aventure alsacienne. Cette solution, selon une source proche du dossier, est considérée comme « bancale » en raison des « délais trop longs ». La beauté extraordinaire de la Norvège est basée sur la diversité des reliefs, des glaciers de montagne, le tout dominé par de vastes espaces naturels.Confrontés à la rigueur de cette nature, des ouvrages d’art tels que les fjords ont été édifiés pour être capables de résister aux fluctuations et aux rigueurs du climat. Je pensais que j’allais être récompensé de cette saison et ça n’a pas été le cas. En l’état, le fonctionnement du club ne lui permet pas de subsister en National 1, division dans laquelle aucun revenu tiré des droits TV n’est garanti. Gérard Lopez, dans un communiqué du club. Beaucoup s’y attendaient mais le patron du club Gérard Lopez fait part de son incompréhension. Les raisons sont multiples mais comme le rapporte Sud Ouest, c’est la proposition bordelaise qui l’a séduit, et aussi la mauvaise expérience vécue par son demi-frère, Thomas Oualenbo, attaquant lyonnais, qui n’a pas signé son contrat professionnel à l’OL.

Ce sera soit le CNOSF (le comité national olympique), soit un référé devant le tribunal administratif voire une autre voie juridique plus « surprenante », selon une source proche du club, contactée par l’Agence France Presse. Cependant, pour remplacer le dirigeant brésilien, le tandem Paolo Maldini-Zvonimir Boban, deux illustres joueurs du club, a été nommé. Pour préparer cette nouvelle convocation devant la commission d’appel, Gérard Lopez et ses conseils, accompagnés d’un représentant de Fortress, un des créanciers du club, pensaient avoir réuni toutes les pièces et les arguments financiers pour repartir en L2. Le président Gérard Lopez a indiqué qu’un recours serait exercé. Précisément, Gérard Lopez devait trouver 40 millions d’euros afin d’obtenir le feu vert. Sur RMC, l’ex-président de Lille avait déclaré le 21 juin qu’il restait « 22 millions d’euros à trouver ». Ce jugement d’homologation scelle les accords de conciliation conclus entre les Girondins et leurs créanciers américains King Street et Fortress à propos de la dette, qui a été réduite de 75% (de 53 millions à 13,5 millions d’euros), et de la mise sous séquestre de 24 millions d’euros (10 en augmentation de capital, 14 en garantie de ventes de joueurs lors du mercato). Selon AS, le vainqueur de la dernière Serie A a transmis une offre de 15 millions d’euros pour récupérer le milieu offensif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.